LES DIRIGEANTS DE DEMAIN

« Oui », « non », « j’ai des réserves », « acceptez ma différence » , « je ne suis pas d’accord », « j’accepte », « je pars », « je reste »….Simples petits mots. Simples petites phrases. Mais si difficiles à prononcer pour de nombreux décideurs et responsables politiques.La crise que traverse la Côte d’Ivoire est aussi la conséquence et la manifestation d’une profonde crise de leadership, national, communautaire et individuel.

Je reste convaincu que s’il y avait suffisamment de leaders courageux au sein du FPI, du PDCI, du RHDP pour dire « oui » ou « non » ou encore pour dire leurs différences ou divergences de points de vue aux différents chefs de leurs partis respectifs, nous ne connaîtrions pas la crise que nous traversons actuellement.Le leadership, c’est simplement la capacité de se déterminer, d’affirmer ses convictions et de savoir ce que nous voulons au sein de nos communautés.Le leadership c’est le courage d’exprimer des idées neuves ou de faire la promotion des vertus dans un monde corrompu ou violent. Le leadership, c’est la possibilité d’influencer les idées ou les actions dans une communauté, indépendamment des fonctions sociales ou institutionnelles.C’est parce qu’il y a crise de leadership que des chefs de partis prennent des options dangereuses pour leurs partis et pour le pays. C’est parce qu’il y a crise de leadership que nous sommes incapables de nous organiser pour assurer la propreté de nos quartiers et de nos villages. C’est parce qu’il y a crise de leadership que nous faisons ce que la majorité de nos concitoyens font. C’est parce qu’il y a crise de leadership que beaucoup parmi nous ne savent même pas ce qu’ils veulent pour leurs propres vies et pour les groupes dans lesquels ils vivent. C’est parce qu’il y a crise de leadership que beaucoup sont incapables de marquer leurs différences dans la façon de vivre et de travailler.C’est parce que de nombreux chefs et patrons conçoivent le leadership comme l’art de dominer et se faire servir par les autres que nous aboutissons à des impasses.Une section de l’Armee Américaine a pour credo « Leaders eat last ». Les leaders sont les derniers à manger au réfectoire après avoir servi les autres . En français facile, le Leader est celui qui se met au service des autres et qui est le dernier à bénéficier de privilèges. Dans l’élan d’apporter des réponses à nos crises successives et de préparer les femmes, les jeunes et les hommes à assumer leurs responsabilités , communautaires, individuelles et nationales , AUBE NOUVELLE a orienté son troisième axe stratégique autour de la construction du leadership. C’est en ligne avec cette perspective que nous avons participé à l’initiative de la CNDHCI de former les femmes leaders de demain, les mardi et mercredi de la semaine passée.AUBE NOUVELLE, la vie communautaire autrement…

Pour adhérer à AUBE NOUVELLE, cliquez sur le lien suivant https://bit.ly/aubenouvelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s