A QUI SONT CES ELEVES QUI SIFFLENT SUR NOS TÊTES ?

(Publié le 25 Avril 2017)

Drôle d’époque. Curieuse ère. A qui sont ces élèves qui sifflent sur nos têtes et qui font tant de bruits ? D’où viennent ces apprenants qui dictent leurs lois à leurs maîtres ?

Il y a trois semaines, les élèves dans de nombreux Départements du pays ont perturbé les cours dans les établissements publics et privés. A coups de sifflets et souvent de pierres, ils ont délogé leurs camarades qui voulaient faire cours. Ceux du public ont même exigé que leurs amis du privé descendent dans la rue pour contester comme eux. Que réclamaient-ils exactement ? Ils réclamaient des congés de Pâques anticipés. Oui les élèves réclamaient de partir plus tôt en congés.

Pour rappel, l’année a commencé avec quelques perturbations sociales qui ont forcé les écoles à fermer pendant quelques semaines. Logiquement, il y a quelques retards dans le temps de cours dispensé et nécessité de rattraper ce temps. Pourtant, les élèves , las de rester à l’école, ont réclamé de partir en congés anticipativement.

Je m’imagine il y a 30 ans en train de dire à mon professeur que je ne veux pas aller à l’école ! Nos méchants et sévères enseignants m’auraient tout simplement pendu ! Ce n’était pas seulement des instituteurs ou des professeurs, c’était des Maîtres, vénérés par nous parce qu’ils étaient les possesseurs du savoir. Nous les adulions et les respections autant que les fétiches du village, au point de ne jamais croiser leurs chemins en ville, même les jours de repos. Ils n’étaient pas les plus aisés socialement, mais ils étaient les plus craints par nous.

Mais c’était il y a 30 ans. A l’échelle des problèmes de notre société aujourd’hui, c’est comme s’il y avait 1000 ans, tellement cette époque et ces pratiques ne sont plus imaginables.

Qui sont ces élèves qui, ô sacrilège, giflent leurs professeurs, les huent, les menacent, les poursuivent ? Qui sont ces ignorants d’apprenants qui inversent les rôles et dictent à leurs enseignants la conduite à tenir ? Qui sont ces élèves qui sont plus soucieux d’être élus secrétaires de sections de violents syndicats que d’être premiers de classe ? Qui sont ces Etudiants qui passent autant de temps sur les bancs de l’Université que dans une carrière administrative normale.

Drôle d’époque. Crise des valeurs et des normes. Sûrement consécutive à l’autre crise que nous avons connue et dont les effets perdureront encore.

La semaine passée, dans certains départements, les élèves se sont encore signalés.Ils ont réclamé que leur soit accordé un peu plus de temps pour préparer les examens blancs. Ils sont bruyamment partis en congés de Pâques 10 jours plus tôt. Dès le retour de ces congés, ils réclament un peu plus de temps pour se préparer aux examens. Le cycle des congés, des examens et des cours s’en trouve totalement confus.

Face à la dégradation de la fonction de l’école, notre responsabilité est commune, en tant que gouvernants, enseignants, autorités académiques et surtout en tant que parents. Car au bout de ces faits anecdotiques, la question se pose de savoir quel type de citoyens notre système éducatif produira. Quels seront les profils des diplômés qui seront injectés dans nos circuits administratifs et privés ? C’est l’avenir même de notre pays qui est en cause. Ces élèves bruyants, peu scrupuleux, tricheurs, violents, amoraux et immoraux, ignorants seront parmi les décideurs de demain. Comment piloteront-ils notre bateau sans une base intellectuelle solide ? Quelle pudeur auront-ils à prendre certaines décisions ?

Si seulement notre peur de demain pouvait être stérile….. Hélas.

VINCENT TOHBI IRIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s