VOUS AVEZ DU SUCCÈS ?

Le succès… vous en rêvez tous.

Vous avez fait sortir un album qui marche fort en Côte d’Ivoire et dans certaines parties du monde. Vous avez reçu une promotion qui vous a mis en lumière sur la scène politique et administrative nationale. Vous avez reçu un nouveau poste avec un excellent salaire dans votre entreprise. Vous avez inventé un produit qui marche fort dans votre quartier et dans la ville. Vous vendez des articles, qui s’arrachent comme de petits pains. Vous avez terminé un contrat sur un chantier qui vous a rapporté beaucoup d’argent. Vous êtes un journaliste dont les articles sont prisés et s’arrachent et tout le monde veut vous avoir à ses manifestations. Vous avez fait un gag ou produit une idée originale sur Facebook qui vous fait des millions de vues et des milliers de partages.

Gardez toujours la tête sur les épaules. Ne soyez pas ébranlés par votre vie qui sort dorénavant de l’ordinaire.

Des zélés seront toujours prêts à vous servir, à vous monter la tête, à vous proposer des services dont vous n’avez pas besoin. Repoussez les.

Ils vous diront de laisser votre petit studio de Yopougon pour aller louer un gros appartement à Cocody, parce que votre album marche.

Il y a toujours sur cette terre des gens pour vous apprendre à dépenser votre argent ou à gérer votre célébrité subite.

Ce sont eux qui vous perdront, s’ils vous demandent de changer vos convictions profondes et votre naturel.

Vous avez le nom de quelqu’un qui a connu le succès sans discontinuer depuis 1960 à ce jour ? Non.

Le succès est très dur à gérer parce que vous voulez et devez toujours rester là où la célébrité vous a placés, vous devez maintenir un standard de vie au-dessus de la moyenne. Vous devez toujours gagner beaucoup d’argent pour vous offrir le style de vie de votre popularité.

Un moment, vous êtes piégés par votre succès en art, en affaire, en politique, en administration, parce que vous ne voulez plus retomber dans l’anonymat ou à un niveau financier que vous aviez dans le passé.

La vie réserve des surprises et beaucoup de personnes dépriment parce qu’elles ne reçoivent plus de la communauté l’attention qu’elles avaient. Alors, elles s’accrochent à toutes les opportunités, quitte à faire le contraire de ce que nous leur connaissons ou à avoir l’attitude qui n’est pas la leur.

Demandez aux artistes qui ont fait un album à succès et qui ont produit un album après qui n’a pas marché. Ils se sentent perdus, rejetés. Ils deviennent fébriles et susceptibles.

À ce moment-là, tous ceux qui se jetaient par terre quand vous chantiez, tous ceux qui franchissaient les cordons de sécurité juste pour vous toucher, tous ceux là refuseront de faire un selfie avec vous, même si vous leur demandez de venir vers vous.

Ayez toujours la tête sur les épaules et les pieds sur terre. C’est en temps d’abondance qu’on prépare les temps de famine.

Pour les jeunes entrepreneurs, quand votre entreprise marche, ne vous dispersez pas. N’allez pas en créer 10 autres. La tentation est forte d’étirer ses activités. Restez dans votre « core business » et faites votre expansion à partir de ce « core », avec l’aide de spécialistes. Si vous êtes spécialisez en carreaux et qu’à cause du succès, vous vous retrouvez dans le bâtiment, les fournitures de bureaux, la vente de riz et de voitures d’occasion en même temps, soyez sûrs que vous chuterez.

Combien de jeunes entreprises à succès n’ont pas ainsi fait faillite du jour au lendemain, sans transition. À force de s’éparpiller, elles n’ont plus de cash, prennent l’argent d’une activité pour financer une autre ainsi de suite et puis….tout s’écroule…

Quant aux jeunes qui sont dans l’administration ou la politique, lorsque vient le succès, évitez la floraison d’agents de protocoles, de sécurité, de zélateurs autour de vous. Ce sont eux qui vous donnent l’impression que vous êtes au-dessus des autres humains. Ne commencez pas à dépenser des sommes folles sur les courtisans, les nouveaux membres de familles, les services de communication ou de lobbying. Sinon vous serez tentés de verser dans la corruption pour maintenir ce niveau de vie.

Restez vous toujours. Car le succès passe ou dans le meilleur des cas, il est difficile à maintenir.

Je voyage toujours en faisant mon enregistrement moi-même, en tirant mes bagages. Je ne passe jamais par le salon d’honneur alors qu’en vertu des règles de la République, j’y ai droit en tant que Préfet d’Abidjan.

Je ne voudrais pas être frustré le jour où je ne serai plus Préfet. Donc je passe où tout le monde passe. Je tire mes bagages. Je prends des taxis d’Abidjan quand j’en ai envie. Les week-ends, les jours fériés et chaque fois que je ne suis pas en tenue de travail , je conduis et je fais mes courses.

Les jeunes qui ont de hautes responsabilités doivent apprendre à vivre comme le citoyen ordinaire. C’est même de cette façon qu’il serviront le mieux.

À vous jeunes, quel que soit ce que vous faites dans votre vie aujourd’hui, un jour vous serez portés haut sur un piédestal et serez une lumière nationale ou locale avec beaucoup de succès.

Préparez vous déjà dans votre tête à cette possibilité. Et si cela arrive, rappelez vous toujours: restez vous mêmes, simples, humains, courtois et serviables, avec une foi toujours forte en Dieu.

2 réflexions sur “VOUS AVEZ DU SUCCÈS ?

  1. Monsieur je suis profondément touché par votre publication relative au SUCCÈS.
    En effet, rester soit même ,malgré le SUCCÈS, est la chose la plus difficile surtout pour nous jeunes.
    Pourtant c’est la méthode la plus facile pour amortir les chutes imprévisibles que la vie nous réserve.
    Encore merci pour vos conseils et puisse Dieu vous assister dans l’exercice de vos fonctions.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s