JEUNE

A ce jeune anonyme que j’ai rencontré le samedi passé debout dans un coin du Parker Place Abidjan et qui sans que nous ne nous connaissions m’a confié le désespoir de sa vie en ruines et ses tourments, qui sont ceux de nombreux jeunes Ivoiriens)

Jeune, le feu lèche, bêche, rêche tes illusions, mais point ne te consumera. Ainsi en a décidé le Seigneur.

Les clameurs s’élèveront haut dans le Ciel. Eux cracheront leurs venins, te battront, t’abattront, te crucifieront parce qu’ils ne sont pas Toi, parce qu’ils ne seront jamais Toi, parce qu’ils ne pourront jamais être Toi. Marche ton chemin…

Rumeurs, ragots, regards, te mettront à l’écart mais, reste braillard.

Ronces, épines, crocs, crochets, lacéreront tes entrailles, retourneront tes boyaux. Souviens-toi alors de toujours gagner.

Jeune. Ils tenteront d’emprisonner ta vie, de l’embrigader. Forçat des galères des Conventions et des Normes, brise tes chaînes et va ta voie originale, authentique et unique.

Tu as le choix entre être comme tout le monde et être Toi , ADN singulier et différent dans l’Univers et le Cosmos.

Accepterais-tu de te couler dans la masse incolore et inodore?

Cours, vole , plane, cueille tes rêves et tes fantasmes…,”the sky is your limit “

Tu ne seras jamais aimé de tout le monde. Jésus, Mahomet , et tous les prophètes de l’Humanité en on fait l’expérience. Fuis ceux qui cherchent à plaire à tout le monde, ils sont dangereux parce qu’ils se dénaturent et se travestissent.

Tu es nain, tu es grand, tu es petit, tu es gros, tu es mince, tu es beau, tu penses que tu es laid, tu es noir, tu es clair, tu es fort; tu te négliges et te renie mais, eux t’envient et idolâtrent ce qu’ils critiquent en toi .

Ils déclameront des proses, rimes, rythmes, mesures, ressusciteront des bardes et des muses pour te convaincre que tu ne vaux rien. Ignore les. Va ton destin.

Devins, prophètes, charlatans, diseurs de bonne aventure seront prompts à te prédire ta perte et ton échec. S’ils avaient réellement cet art divinatoire, ils ne seraient pas là où ils sont. Bouche tes oreilles. Va l’Appel du tréfonds de ton être.

Ils te prêteront des intentions, leurs intentions, te les colleront au front des ambitions, leurs ambitions, pour que tu leurs ressembles à eux et à leurs fantasmes.

Jeune, tu souffres parce que tu recherches la reconnaissance des mortels comme toi, qui ont les mêmes faiblesses et les mêmes désirs que toi. A quoi te servirait une telle reconnaissance? Plais à Dieu et tu seras éternel en Esprit.

Au lieu de prier pour qu’eux avancent, ils prieront pour que toi tu recules. Dans une atmosphère de médiocrité générale entretenue par une certaine opinion, leurs prières seront de vaines prédications qui n’auront aucun effet sur ta détermination.

Jeune. Arrête de détruire ta vie. Arrête d’inhaler la toxicité du doute et du désespoir, de sniffer la morbidité du pessimisme .

Jeune, tu n’es en compétition avec personne. Ton seul Chronomètre doit être celui de Dieu. Ne regarde pas les autres .

Va ton itinéraire et laisse la foule conventionnée à son marathon sans point d’arrivée.

Il requiert du courage d’être différent. Il faut de l’énergie pour n’être pas comme les autres. Il y a besoin de force pour être Soi.

Jeune. Souviens-toi. Il y a un seul obstacle dangereux à ta Vie et à ton Bonheur : Toi-même.

Jeune. Reprends toi . Va ta vie pour le bien de notre pays.

Jeune qui boit gloutonnement tes espoirs et tes rêves que tu crois enterrés, lève toi et va à la rencontre de ta vie, la vraie, celle qui est ton vrai destin.

Dans ce verre d’alcool tourbillonne ton existence, la tempête emporte tes délires futurs.

Non. Jeune. Rien n’est perdu. Il n’y a rien qui se perde sur cette terre : rêves, espoirs, délires, bonheur, ambitions, amour.

Il n’y a rien qui ne s’évanouisse et qui ne renaisse à la vie : fleur, souffle, graine, futur, passé, présent, Moi, Toi, Nous, Être, Peuple, Pays, Village.

Non. Jeune. L’évanescence de tes rêves est chimère et ta bataille homérique réalité.

Rêves ancrés et inscrits dans tes gènes par le Créateur ne sauraient s’évanouir.

Souviens-toi : l’évanescence de tes rêves est elle même chimère car tu es.

Ils s’agglutineront sur toi comme un essaim d’abeilles et t’inoculeront leurs puissants dards de bave, de bile, de fiel, de fièvre et de mégères…. Mais ta vie t’appartient à toi et à toi seul. Ainsi en a décidé Dieu Tout-Puissant qui te l’a offerte.

Jeune. Lève toi et marche ta vie. Fais face. Affronte le danger et le risque. Va, ta vie que tu conquerras, dans le péril….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s