ÉLÉPHANTS : TOUJOURS NOUS

Plus ils avancent, plus ils sont critiqués et plus la tension monte.

Certains auraient aimé que l’aventure se terminât vite pour que cessent leurs supplices.

C’est curieux comment on peut aimer et souhaiter le pire. Curieux Amour mais réalité du football.

La CAN, c’est la seule saison sportive en Afrique et en Côte d’Ivoire, où tout le monde urbain et rural est branché sur l’évolution de l’Equipe Nationale.

Que vous feigniez de vous intéresser ou pas, le sport envahira votre espace, dans la rue et dans vos quartiers.

Ivoiriens! Formidable peuple! Nous sommes peut-être les seuls à ne pas sortir tous nos drapeaux au début de la compétition.

Seul le Comité des Supporters, une petite centaine de fidèles, a le courage de se parer des couleurs nationales. “Ceux-là, ils ont le temps hein “, disent les sceptiques en les regardant.

Et puis, chaque fois que l’Equipe passe un tour, les drapeaux et les maillots sortent “un peu un peu”, comme on dit chez nous.

“Avec ceux-là, on ne sait jamais! Faut pas tu vas porter leurs maillots et puis ils vont verser ta figure par terre ici“.

Ça c’est nous ça, on ne changera pas! Donc le pays, ses valeurs, ses faiblesses, ses forces, ses atouts, on ne le supporte que lorsqu’il gagne ?

Qui le fera gagner pour nous, si nous ne sommes pas nous mêmes en première ligne de défense de notre Nation ?

Nous nous négligeons et nous nous croyons tellement la plus faible des Nations. Ça c’est nous encore! Pourtant les autres pays nous craignent et ne souhaiteraient pas nous avoir sur leurs chemins .

Je me rappelle il y a quelques années, la Côte d’Ivoire devait jouer contre le Portugal à une Coupe du Monde. Pendant que les supporters ivoiriens, comme toujours, prédisaient la débâcle, à Lisbonne, où j’étais en mission à la veille du match, les Portugais étaient fiévreux et presqu’apeurés de rencontrer la Côte d’Ivoire!

C’est vrai, c’était une autre époque avec une autre classe de joueurs.
Mais, c’est maintenant aussi une époque avec un certain style de jeu.

Si nous n’aimons pas notre pays, personne ne l’aimera pour nous .

C’est notre pays le seul. Quoi qu’il advienne, qu’il gagne, perde, trébuche ou triomphe, c’est notre pays. Nous l’aimerons toujours.

Tous derrière les Éléphants!

En avant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s