CAÏNOPHOBIE OU KAÏNOTÊTOPHOBIE ! VOUS CONNAISSEZ ?

La caïnophobie, c’est la peur du changement, la peur de tout ce qui est nouveau, et par extension, la peur du progrès. Rompre, partir, voler, changer , tourner le dos , affronter, muter , détruire, recommencer, transgresser , pourrir pour germer, transformer, évoluer , avancer, être autre , n’être plus , les changements font peur , car ils supposent d’adopter des attitudes nouvelles, de vivre différemment.

Nyctalophobie, peur du noir, de l’obscurité, de l’inconnu et par extension de l’aventure. Pas loin de la cainophobie …..

En Afrique, nous sommes restés agrippés à nos modes traditionnels de production.

Depuis des siècles, nous labourons encore avec des houes et des dabas là où toutes les autres civilisations du monde ont inventé des machines ultramodernes pour optimiser leurs productions et annihiler la pénibilité du travail humain.

C’est peut-être parce que beaucoup de nos Ancêtres ont eu peur du changement et du progrès que nos mutations génétiques ne nous ont pas poussés à des révolutions technologiques.

C’est peut être aussi pour cela que certains, des continents plus avancés , nous ont reproché de pas ne être “suffisamment rentrés dans l’Histoire”.

La Côte d’Ivoire et tous ses enfants n’ont pas d’autre choix que de développer et d’engager les plus grandes réformes aujourd’hui. Si nous ne le faisons pas maintenant, nos enfants le feront. Mais nous leur aurons légué un fardeau difficile à porter parce que nous aurons eu peur de faire avancer notre pays dans le développement, nous aurons eu peur de jouer nos partitions et la peur nous aura fait compromettre l’avenir des générations descendantes.

Nul n’est indispensable sur cette terre, mais tous avons le devoir de faire avec attention et application notre travail pendant que nous sommes là. Sinon, nous passerons fugaces , sur cette terre.

Curieusement, ce sont les plus jeunes qui sont les plus caïnophobes que les vieux, malgré leur connexion au monde par les moyens de communication révolutionnaires. Ce sont eux qui ont plus peur des innovations que leurs devanciers. Ce sont eux qui détruisent plus facilement toute initiative de changement.

N’ayons pas peur des approches nouvelles, des grands chantiers , des grandes réformes et des grands projets . C’est à ce prix que les pays de la planète qui sont nos idoles sont arrivés là où ils sont .

L’esprit des citoyens du Département d’Abidjan doit se disposer à avoir un regard différent sur les conflits, sur la violence, sur l’Education, sur la science, sur les contraintes inévitables du développement. Cet état d’esprit seul nous propulsera vers un radieux avenir.

Pour terminer, cette anecdote. Un jeune Élève Administrateur à l’ENA s’est plaint auprès d’un ami de ce que , par mes descentes de terrain, par le langage que j’utilise avec la population, je désacralise la fonction de Préfet. Je la rends vulgaire et selon lui, je la démystifie. Le Monsieur est encore Élève. Il sera Sous-Préfet dans quelques mois ou quelques années. Mais déjà sur les bancs de l’Ecole , il a peur que son comportement futur auprès des populations soient modifiées. Dans son esprit, il n’a aucune intention d’être autre chose que ce que ses grands-pères ont été dans le passé .

Quelqu’un comme moi , orphelin de père et de mère un peu tôt, qui a vécu dans la misère toute son enfance et sa jeunesse, qui est redevable à tout le monde sur cette terre , qui a travaillé dans toutes les régions d’Afrique, qui a vu la violence, la mort à profusion, la destruction et l’anéantissement de Nations, ne peut pas administrer sans humanité. Il y a une obligation naturelle d’humilité et de devoir.

Il ne faut pas avoir peur des approches nouvelles, des comportements nouveaux dans la relation avec les populations. Il ne faut pas être caïnophobe.

Au fait , la semaine prochaine, nous serons avec les populations dans la boue dans les sous-quartiers Colombie, Adjouffou, KM17….

Une réflexion sur “CAÏNOPHOBIE OU KAÏNOTÊTOPHOBIE ! VOUS CONNAISSEZ ?

  1. Merci pour cette approche communicative très noble que vous ne cessez de pratiquer avec vos administrés. D’abord se mettre à leur Nivea afin de mieux les comprendre avant de leur prodiguer les conseils ou recommandations. Et cette façon de faire facilité la compréhension de tous les problèmes même très complexe.
    Bonne continuation mon Commandant.
    Aaah j’oubliais que je m’adresse à mon petit Gourou, mais c’est pas grave, quand esclave fait bien félicite le afin qu’il fasse encore mieux. QUE LE SEIGNEUR VEILLE TOUJOURS SUR VOUS MON COMMANDANT

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s